Spéculations spéculatives

Publié le par Pierre H

Les éditeurs ne me répondent pas. Cela fait pourtant trois semaines que j'ai envoyé mon manuscrit à plusieurs grandes maisons... J'en suis réduit à échafauder tous les scénarii possibles.

1. Le lecteur de chez Gallipouêt qui a eu la chance de revevoir mon manuscrit est allé s'enfermer aux toilettes pour en commencer la lecture, dans cette digne solitude qui seule sied à l'approche des grands chefs d'oeuvre. Dès la première phrase ("Longtemps je me suis couché de bonne heure.") le lecteur a été saisi par une telle admiration, un tel sentiment de plénitude, un tel déferlement de bonheur qu'il en est mort, oui mesdames et messieurs : mort. Malheureusement pour lui, les toilettes sont situées tout au bout de son appartement de 670 m² et ses domestiques se demandent encore où il a pu passer. Résultat : je peux toujours attendre le coup de fil salvateur de chez Gallipouêt. Moralité : je ne recopierai plus mes incipit dans le premier roman de gare qui me tombe sous la main.

2. Le lecteur de chez Flammarouille qui a eu l'insigne honneur de découvrir mon roman "Passe-moi le sel s'il te plaît" l'a trouvé tellement génial qu'il l'a immédiatement fait lire à un de ses collègues, et ainsi de suite. En 48h, toute la maison avait lu le roman. On se déchira alors pour savoir si l'on me donnait 10 ou 20 millions d'à-valoir, si l'on m'éditerait à 35 millions ou seulement 30 millions d'exemplaires, etc. Bref, avant-hier tout le monde s'est étripé sauvagement. Lecteur de ce blog, sache-le : la maison Flammarouille a sombré dans un bain de sang, tout ça pour un roman intitulé "Passe-moi le sel s'il te plaît" - qu'elle ne pourra de surcroît éditer, faute de personnel.


3. Le directeur d'Albine Michèle a confondu mon manuscrit avec le dernier essai philosophique de Nadine de Rotschild et, l'ayant terminé, est allé se jeter d'une falaise après avoir fait des cocottes en papier avec toutes les pages impaires. Raté pour la publication.

4. La directrice de Grasseuil a confondu mon manuscrit avec un steack-frite sauce béarnaise. Dommage.

5. ...

 

Publié dans Ecrire

Commenter cet article

Activewoman 04/04/2007 14:53

Le lecteur de chez l'amateure, tout abasourdi encore de la découverte fulgurante qu'il fit en effeuillant "Passe-moi le sel s'il te plait", a aussitot  débuté une ambitieuse thèse ayant pour thème central "La ténuité du patrimoine littéraire français (et mondial, même) en regard de l'oeuvre de Pierre H." Il n'en est qu'à la page 2 car son style l'effondre de nullité en comparaison avec celui de ses dernieres lectures.
Vous aurez de ses nouvelles à la publication de sa propre oeuvre en 2018.

marie pierre 04/04/2007 10:48

Tant qu'on attend, hein...Compte plutôt 3 mois que 3 semaines, pour une réponse. C'est un (ex) écrivain qui te parle.

pandore 02/04/2007 22:46

Bon ce n'est pas très charitable, mais quand on rit autant de tes attentes éditoriales, on a envie que tu attendes encore un peu...

M 02/04/2007 09:58

Sourire, un peu d'humour sur une situation que j'imagine un tant soit peu frustrante, ça donne des hypothèses saugrenues mais agréables à lire. Ma préférée étant le massacre chez Flammarouille. Bonne continuation en tout cas,M.

Brg 29/03/2007 15:04

3 semaines et tu attends une réponse ?? c'est une blague ?Attends encore quelques mois, déjà