Copenhague

Publié le par Pierre H

377852-Nyhaven-Canal-Copenhagen-0.jpgGrâce à un projet européen dans lequel je trempe plus ou moins, me voilà au pays d'Hamlet. Le week-end dernier j'étais à Londres. Il n'y a pas de doute : Copenhague est mieux que Londres. Si vous n'avez jamais vu quelque chose de très vilain, allez contempler les remous sales de la Tamise au mois de janvier quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle au dessus des immeubles victoriens gris souris. Vous comprendrez pourquoi Elisabeth II teint elle même tous ses vêtements à la bombe rose ou jaune fluo.

Le premier contact avec la réalité danoise a été le buffet - buffet servi le premier jour du meeting auquel j'apportais ma modeste contribution. Le buffet voyait se cotoyer des sauces et des gelées assez surprenantes, ainsi qu'une sorte de purée de tartare d'oreille de cochon à la crème double (je ne jurerais pas que c'était ça, mais la couleur et la consistance inspiraient immanquablement ce titre). Une gelée verte que je pris d'abord pour du sperme de reinette se révéla être de la jelly à la menthe, en accompagnment de poitrine fumée au persil. Surprenant. Bref, une fois qu'on a compris que le Danemark n'était pas un lieu d'extase culinaire permanente, on peut en profiter pleinement.

Les immeubles sont très beaux. Il y a des boutiques design partout. Je comprends mieux pourquoi le style scandinave fait des émules partout. la lumière étant rare là bas, ils n'ont pas pris la mauvaise habitude de surcharger leurs intérieurs de trucs laids et/ou inutiles. Le vélo est roi, et comme tout est bâti à environ 30 cm au dessus du niveau de la mer, c'est tout plat. Idéal pour un grand sportif comme moi. Sinon il pleut et il y a du vent, mais comme j'avais un anorak de ski, un bonnet, une écharpe et des gants tout s'est bien passé. Le Musée National est super génial. Il y a des strings d'esquimaux en fourrure de renard polaire, ça fait vraiment envie.

La petite sirène est jolie et affreusement mélancolique, sur fond de lointains entrepôts.

amalienborg_281.jpgLa relève de la garde, à 12h devant le Palais Royal d'Amalienborg, est un grand moment. Des colonels hurlent des tas de choses en danois. Il y a une harmonie (cuivres, vents, percussions) d'un niveau musical époustoufflant (les unissons sont impeccables malgré la présence simultanée de cors, de flûtes et de clarinettes). En dépit de leurs hauts bonnets en peaux d'ours, les musiciens agrémentent les manoeuvres de musiques super marrantes, à mi chemin entre le classique et le cirque. Le glockenspiel et le triangle donnet à tout ça un brillant incomparable et tout le monde a les larmes aux yeux pendant l'hymne national, même les policiers qui encadrent la foule (véridique !).

Enfin la conversion euro / couronne danoise n'est pas intuitive, et en plus c'est les soldes. J'acheté plein de trucs sans regarder les prix. On verra bien ce qui sera débité... En attendant je vais aller me boire quelques Karsberg.

Il fait 5°, et nuit depuis 16h30.

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article

Adrien 29/01/2008 17:39

Mon séjour au Danemark remonte a bien longtemps, mais les patisseries danoises sont restées en tout cas une réference... Et puis c'est surtout le sucré-salé qui est interessant là bas.