Fin de la xylolangue de bois

Publié le par pierre

La xylolangue de bois, c'est fini.

En tout cas, pour Brandon et Samantha. Un sondage les concernant a été effectué sur un échantillon représentatif de deux personnes rencontrées dans un restaurant pakistanais de la banlieue de San Paolo (Brésil). Vous ne devinerez jamais le résultat, accablant : leur taux de notoriété est nul. Sans parler des intentions de vote au premier, deuxième, troisième, quatrième, etc. tour de l'élection présidentielle française de 2007 : zéro.

- Il faut en finir avec la xylolangue de bois, dit Brandon. C'est une connerie de blogueur ou de communicant.

- Oui, parlons vrai, parlons juste ! s'exclama Samantha. Arrêtons de masquer la réalité et d'enfumer les électeurs par des discours aussi verbeux que dépourvus de sens. Parlons concrets, n'ayons pas peur du vrai langage des vrais gens.

Comme de juste, ils se trouvaient à France Inter, vers 8 h, prêts à être interviewés par Stéphane Paoli.

Stéphane Paoli : Chers Samantha et Brandon, votre meeting à Poule-les-Echarmeaux n'a pas eu le succès escomté. Comment-expliquez-vous cela ? Et où allez vous trouver les 499 signatures manquantes ?

Brandon : Dans ton c.. !

Samantha : Voilà du parler vrai, M. Paoli. Du parler de la France d'en bas.

SP : La France d'en bas apréciera. Bref, passons, mais remarquez que vos concurrents évitent ce genre de remarques, disons... rabelaisiennes.

Samantha : Mais on s'en fout. Sarko et Ségo, je nique leur race. Ce sont des vilains tout pas beaux.

Brandon : Ouais, Sarko, c'est un nain de jardin et il arrive même pas à garder sa femme à la maison.

Samantha : Arlette on dirait un vieux travelo sur le retour.

Brandon : Ségolène, elle pèse plus lourd en silicone qu'en neurone.

Samantha : Au fait chéri, Chirac, ils le conservent dans du formol ou sous vide ? 

Brandon : De toute façon, les Français c'est tous des gros blaireaux.

SP : eh bien, vous ne mâchez pas vos mots... Il me semble pourtant qu'entre la langue de bois et ces assertions il y a un monde !

Brandon : Ouais, et ta mère elle joue au Scrabble en salopette avec le chat dans la machine à laver.

SP : Bien, nous allons passer à la météo...

 

Commenter cet article

Le professeur Whitman 08/02/2007 00:21

Ah, tout ça n'est pas sans me rappeler cet émouvant débat que j'ai eu avec un étudiant, l'an dernier, qui refusait de reconnaître que la rectangularité de la terre ! J'ai malheureusement dû le tuer pour avoir raison, mais il était combatif dans sa rhérotique, le bougre !

STV. 27/01/2007 21:41

Enfin des politiques qui disent ce qu'ils pensent ! Les cons.

Max 24/01/2007 19:00

Zi va !! Comme ça déchire trop sa race quand la langue de bois c’est tellement relou que même le bébé dans l’eau du bain y coule quand on la jette pour parler plus cool!
Seulement maintenant je vais tévo pour qui wam ? Benoît XVI en string ?? C'est malin!
 

 
 

P.S: fallait peut-être pas prendre Joey Starr pour la com.